Dualités, Autoportrait, 2020

BIO
​​​​​​​Auteure photographe originaire de Dordogne, Clothilde Bertin Lalande pratique la photographie depuis une quinzaine d’années en autodidacte. En parallèle, elle a suivi des études en littérature, puis des études scientifiques à l'issue desquelles elle a obtenu un doctorat en microbiologie. Après avoir vécu 3 ans au Japon, elle vit à Angoulême depuis 2017.
Son travail de portrait a été remarqué et élu choix du jury par le photographe de mode Rankin et Caroline Hunter, rédactrice photo iconographe au journal The Guardian, lors de sa participation au projet «Rankin’s 2020» diffusé sur la chaine britannique Sky Arts.
Démarche artistique
 A la recherche de son identité profonde, elle arpente celle des autres et guette leurs traces comme pour figer le temps qui s’égrène inlassablement. Avec sa photographie de portrait et de nu, elle partage son rapport à la féminité, sa vision de l'intime. Le temps, le hasard et la mémoire sont les moteurs de son travail c'est pourquoi elle a choisi de privilégier une approche lente à l'argentique. 
"Mon travail se veut onirique, poétique, parfois bestial, flou et granuleux. Je puise mes inspirations dans les courants punk, surréaliste, la photographie humaniste, les esthétiques « wabi-sabi » (art de l’imperfection) et « are, bure, boke » (brut, flou, trouble) de la photographie de rue japonaise du mouvement Provoke.
 Je tire également une grande source d’inspiration de mes années de microscopiste électronique. J’aime traiter mes sujets comme lorsqu’on observe une grille de microscopie, en me déplaçant d’un détail à un autre, en recréant le bruit de fond texturé qui me fascine. »​​​​

Rankin's 2020 Project, "Self", extrait de l'émission diffusée sur la chaine de télévision britannique Sky Arts

Back to Top